Cyrille Léon Hiriart an Hugo Schuchardt (06-04749)

von Cyrille Léon Hiriart

an Hugo Schuchardt

Larressore

26. 03. 1906

language Französisch

Zitiervorschlag: Cyrille Léon Hiriart an Hugo Schuchardt (06-04749). Larressore, 26. 03. 1906. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2021). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.8737, abgerufen am 31. 01. 2023.


|1|

Larresorre, le 26 mars 1906

Monsieur,

Je ne suis pas surpris de recevoir votre carte; vous ne le serez pas, j’espère, de n’avoir rien reçu de moi depuis le mois de novembre, quand vous saurez que depuis lors:

1° J’ai perdu mon père,1 il y a quinze jours, après une maladie au cours de laquelle je me suis fait un devoir de lui donner le plus possible de mon temps libre; deux trois visites par semaine, dérobées à mes occupations nombreuses. |2| 2ˆ Mon imprimeur, Monsieur Lamaignère,2 malade aussi, garde la chambre depuis onze mois. Tout s’en ressent sans l’imprimerie; le travail est ralenti. Le nôtre a été même quelques jours tout à fait interrompu; mais on vient de s’y remettre.

3° Par le temps qui court les prêtres de France seraient heureux de pourvoir, sans nul autre souci, travailler paisiblement leurs devoirs d’état remplis, à des œuvres comme cette Grammaire Basque; mais vous savez qu’il n’en est pas fait ainsi.3

Malgré tout et à travers tout l’œuvre avance. Par ce même courrier je vous epédie |3| les feuilles 20/21.

Aujourd’hui même nous étions trois confrères réunis pour mettre en commun nos observations sur les dernières retouches aux épreuves de la feuille 22. Grosse difficulté à trancher: si tel verbe Basque, Dario4 est transitif ou intransitif. Ça vous paraît tout simple? Pas un verbe français pour lequel cette question vous embarrasserait?

Je voudrais bien voir certains Bascophiles aux prises avec une difficulté en apparence si simple, et qui nous tient au désaccord, ici.

L’auteur, mort prématurément,5 n’étant pas là, pour débattre avec nous les point douteux, notre temps limité et le souci de bien faire nous obligera à avancer lentement, même |4| en temps normal. Nous n’avons pas, à cet égard, d’engagement envers qui que ce soit; mais le désir d’en finir et notre intérêt suffisent à nous stimuler, si nous étions tentés d’en prendre temps à notre aisance avec nos souscripteurs.

Il me suffit que vous soyez l’un d’eux pour que sur votre demande, je vous explique volontiers où nous en sommes.

J’ai l’honneur d’être, Monsieur, votre humble serviteur

Hiriart Urruty


1 Weder Vorname noch Alter ermittelt; da der Sohn zu diesem Zeitpunkt bereits 77 Jahre alt ist, muss der Vater ein biblisches Alter haben.

2 Jean-Alfred Lamaignère (1843-?), Rédacteur et imprimeur: La Sentinelle des Pyrénées sowie Courrier de Bayonne .

3 Möglicherweise eine Anspielung auf die Loi Combes (9.12.1905) die den Laizismus in Frankreich verankerte.

4 3. Pers. des Verbs erion (fließen).

5 Jean Ithurry (1845-1896), vicaire de Cambo-les-Bains, curé d' Aroue puis de Sare, Pyrénées-Atlantiques.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 04749)