Cyrille Léon Hiriart an Hugo Schuchardt (05-04748)

von Cyrille Léon Hiriart

an Hugo Schuchardt

Larressore

17. 09. 1905

language Französisch

Zitiervorschlag: Cyrille Léon Hiriart an Hugo Schuchardt (05-04748). Larressore, 17. 09. 1905. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2021). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.8736, abgerufen am 31. 01. 2023.


|1|

17 9bre 1905
(Basses Pnées)

Monsieur,

Comme je vous l’ai promis, dans l’intention de vous être agréable et d’être utile à vos clients désireux d’étudier notre Grammaire Basque en cours de publication, je vous envoie ci-joint les principaux Errata des pages parues.

Si vous n’en tirez pas grand profit, au moins vous voudrez bien, d’un mot m’en accuser réception, ainsi que des feuilles 18, 19 et 20 que je vous enverrai le plus tôt possible. J’ai signé ce matin le bon à tirer de la feuille 20; et la copie de la suivante est déjà chez l’imprimeur. Nous activons le plus possible; c’est notre intérêt en même temps que notre plus vif désir. Mais je tiens à vous dire qu’envers personne nous ne sommes engagés pour terminer dans un délai fixé.

Nos occupations d’état (le professorat) d’abord; puis le souci d’éditer cette grammaire de la façon la plus fidèle et la moins défectueuse possible dût la besogne nous prendre quelques mois de plus; et enfin la promptitude |2| d’exécuter dans la mesure que cela dépend de nous.

Si le N° de votre quittance de souscription vous avait frappé, en voici simplement l’explication. A tout hasard nous préparâmes deux carnets à noter (??) les souscriptions étant recevables chez l’Imprimeur à Bayonne et chez l’éditeur ici.

L’imprimeur retint les 50 premiers numéros et me passa les 100 derniers. Les souscripteurs s’étant adressés en beaucoup plus grand nombre ici, j’ai épuisé mes 100 quittances avant que l’imprimeur en eût employé plus d’une trentaine. Ce que voyant, il m’a passé le restant. Et voilà comment … 145éme souscripteur acquitté, vous tenez une quittance portant le N° 45.

Ceci n’intéresse guère le libraire, et encore moins les clients curieux de connaître l’ouvrage. Mais sans savoir qui ni quoi vous êtes, ne voyant en vous que l’un de mes 217 souscripteurs, j’en agis avec vous comme avec les autres, c. à d. que je vous explique |3| simplement ce qui, à titre de souscripteur peut vous intéresser.

À ceux qui n’ont pas encore payé je ne demande rien, pourvu que de leur côté ils ne me demandent pas l’ouvrage par feuilles bien plus nombre même de ceux qui, spontanément pour m’aider à payer par accompte l’imprimeur m’ont avancé leur souscription, m’ont demandé de leur garder les feuilles, préférant avoir l’ouvrage entier en une fois, sans avoir le risque d’égarer quelques feuilles.

C’est que déjà, dans les premières années de l’entreprise, quelques-uns avaient perdu des feuilles, Autant le volumes de moins. Est-ce assez pour vous expliquer qu’il m’ait fallu prendre une mesure que vous m’avez paru trouver un peu raide?

Sans préjuger plus qu’il ne convient le jugement favorable ou non, ou les jugements contradictoires réservés à cet ouvrage, sûr de sa valeur, je ne le suis pas moins de l’écouler sans retard jusqu’au pair de mes débours. De plus en plus sûr, à mesure que nous avançons en besogne. |4| Si un résultat plus heureux encore nous permettait de songer à une seconde édition revue, corrigée et plus ou moins agrandie, il va sans dire que cela nous sourirait.

Vous deviez avoir vos raisons de désirer connaître cette Grammaire Basque. La voilà. Jugez-la, faites la juger.

Et si quelque connaisseur, amorcé par vous, avait l’obligeance de m’adresser quelques observations utiles à la science du Basque ne doutez pas qu’elles ne fussent accueillies avec reconnaissance.

J’ai l’honneur d’être, Monsieur, votre humble serviteur

L. Hiriart Urruty

|5||6||7|

[Es folgen drei Seiten Errata corrige, die hier nicht wiedergegeben werden, da sie von Interessenten leicht entziffert werden können].

Reçu hier soir feuilles 18 et 19 – L‘imprimeur s’excuse de ce que momentanément très chargé de travail il n’ait pu tirer la page 20 qui depuis des jours est prête.

Vous recevrerez donc par ce courrier que les deux feuilles 18 et 19.

HU

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 04748)