Georges Antoine Bridel an Hugo Schuchardt (06-01357)

von Georges Antoine Bridel

an Hugo Schuchardt

Lausanne

23. 03. 1898

language Französisch

Zitiervorschlag: Georges Antoine Bridel an Hugo Schuchardt (06-01357). Lausanne, 23. 03. 1898. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2021). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.8703, abgerufen am 27. 09. 2023. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.8703.


|1|

GEORGES BRIDEL & Cie
Editeurs-imprimeurs
MAISON FONDÉE EN 1844
Lausanne, le 23 mars 1898

Mon cher Cousin,

En même temps que ces lignes j’ai le plaisir de vous adresser deux exemplaires de l’épreuve en paquets de toute votre brochure, auxquels j’ai joint votre manuscrit.

J’ai bien reçu vos deux cartes de Munich et de Gotha, mais n’ai pas jugé nécessaire & désirable de vous renvoyer l’épreuve de la fin sans attendre l’épreuve corrigée du début, puisque le tout pouvait partir aujourd’hui.

Je crois d’ailleurs que vous retrouverez moins à corriger & à modifier dans cette seconde partie, car elle a déjà été bien revue et retravaillée soit par M Vittoz, soit par Philippe. - 1

Ce dernier vous écrit2 par le même courrier que moi et vous donnera diverses explications en réponse à votre dernière lettre. – |2| Comme vous le verrez ces épreuves sont encore en paquets (ou en placards3), dès que vous les aurez corrigés, nous les mettrons en pages et vous en verrez une seconde épreuve sous cette forme. –

Nous n’avons pas trouvé tous faits à Francfort dans la fonderie (Flinsch)4 qui nous avait fourni le caractère employé, quelques-unes des sortes accentuées qui nous manquaient et ils nous demandaient fort cher pour fabriquer les matrices nécessaires, ce qui d’ailleurs aurait pris bien du temps.

Nous y avons suppléé de notre mieux et nous espérons que cela pourra aller ainsi: vous voudrez bien nous le dire.

J’ai obtenu par l’archiviste du Canton de Berne divers renseignement sur la famille Alibert,5 que je vais vous transcrire. Votre question à ce sujet a été pour moi une excellente occasion de faire ces recherches, que je comptais bien faire une fois ou l’autre. |3| Je vais mettre au net l’extrait que j’ai fait des données reçues et vous l’adresserai dès qu’il sera prêt.

Je saisis cette occasion pour vous remercier directement, et non plus uniquement par l’intermédiaire de Philippe, des réponses détaillées et si consciencieuses que vous avez bien voulu nous addresser l’automne dernier à mes Questions. Ces réponses soulèvent à leur tour de nouvelles questions, je vous tiendrai au courant de ce que j’aurai trouvé à leur sujet.

Ces recherches historiques & généalogiques sont pour moi d’un très haut intérêt & je m’y livrerais, je crois, avec passion, si - …. j’en avais le temps. Mais hélas je ne puis leur consacrer que de loin en loin une soirée et encore depuis plusieurs mois la maladie d’Auguste6 ayant doublé ma besogne j’ai dû m’en sevrer presque |4| totalement. –

Dans le dit petit carnet bleu, à propos des portraits de famille que vous nous dites avoir à Gotha, vous parlez d’un petit portrait du Doyen (Philippe-Sirice Bridel) avec cadenette (mit Zopf).7

Comme nous ne connaissons pas du tout ce petit portrait, nous serions très désireux de le connaître. Auriez-vous la grande bonté de le faire photographier, à nos frais cela va sans dire et de nous en adresser 6 épreuves.

J’ai pensé bien faire de profiter de votre présence à Gotha, pour vous faire part de ce désir. –

Veuillez présenter à mes deux chères tantes mes plus respectueuses salutations Je suis bien aise des bonnes nouvelles que vous pourrez me donner de votre mère et espère que l’état de tante Thérèse8 va bientôt s’améliorer.

Croyez-moi, mon cher Cousin, votre bien dévoué

Georges Ant. Bridel


1 Philippe Bridel (1852-1936), Theologe; Vetter von Hugo Schuchardt; vgl. HSA 01368-01373.

2 HSA 01368-01373.

3 „Druckfahnen“.

4 Heinrich Karl Ferdinand Gottlob Flinsch (1839–1921), Schriftgießerei in Frankfurt a. M.

5 Samuel-Elisée Bridels Mutter (Schuchardts Großmutter) war eine geb. Anne-Rachel Alibert, verh. mit Jean-Daniel-Rodolphe Bridel. Sie stammte ebenfalls aus Lausanne. Der Familienname kommt auch als „Allibert“ vor.

6 Auguste Bridel (1856-1917), Schweizer Verleger; vgl. HSA 01350.

7 Samuel Élisée von Bridel (1761-1828), Schweizer Naturforscher (Bryologe). Er war bereits in jungen Jahren als Prinzenerzieher nach Gotha gekommen. Er fand seine letzte Ruhestätte auf dem Gothaer Friedhof II, doch ist das Grab heute nicht mehr erhalten. (Bekannt sind auch seine Brüder Philippe Sirice und Jean Louis). – Im NL Schuchardts sind keine derartigen Photographien vermerkt, vgl. Wolf, S. 619 („Familie Bridel Dezember 1911).

8 Schwester von Schuchardts Mutter.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 01357)