Pauline Allamand an Hugo Schuchardt (05-00054)

von Pauline Allamand

an Hugo Schuchardt

Genf

13. 06. 1913

language Französisch

Zitiervorschlag: Pauline Allamand an Hugo Schuchardt (05-00054). Genf, 13. 06. 1913. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2022). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.8144, abgerufen am 07. 12. 2023. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.8144.


|1|

P Allamand 13 Juin 1913 29 Rue de Malagnou Genève

Mon cher Monsieur,

Voici le moment de vous envoyer quelques mots de sympathie et je suis heureuse de le faire. A la fin de Février jusqu’au commencement d’Avril j’ai été très malade; ayant une congestion cérébrale beaucoup de fièvre et de délire

|2|

avec une bronchite puis ensuite une gastrite – J’ai été admirablement saignée par ma fidèle et dévouée servante qui n’a pas voulu être aidée par une garde malade – A ma convalescence, parents et amis m’ont comblée de bonnes choses pour me fortifier; on m’a envoyé une petite caisse de vieux vins de Bordeaux et des

|3|

Pyrénées etc.; sans compter pour le festin des yeux, des vases et des bouquets de fleurs que l’on ne savait plus où loger. Pendant que je vous écris, des roses de toutes nuances embaument mon salon – quelques rhododendrons, des orchis,1 des pavos des campanules et vingt sortes au moins des fleurs des bois, cueillies à mon intention – Je vous envoie qqs

|4|

notices sur M. Bridel décédé à Tokio;2 je ne sais si vous pourrez [les] lire? Une jeune fille de mes connaissances secrétaire chez Natural a eu cette correspondance entre les mains; et pensant que cela vous ferait plaisir, elle a eu la complaisance de me copier les détails ci-inclus et dont le public n’a pas eu la connaissance3 – Mlle Lydie Berthollet-Bridel4 vit toujours, mais originale souffrant des nerfs, je n’ai pas de relations avec elle. Nous sommes bien tristes de ces guerres et conflits politiques. J’espère que vous ne souffrez pas trop de l’estomac et que vous jouissez des roses de votre villa. Avec mes salutations cordiales

Avec mes salutations cordiales

[am Rand von S. 1: En souvenir de votre bien chère mère, croyez moi toujours votre dévouée et vieille amie P Allamand].


1 „Knabenkraut“.

2 Louis Bridel (1852-1913), Prof. f. Vergl. Recht u. Zivilrecht in Genf.

3 Nicht beigefügt.

4 Keine näheren Informationen.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 00054)