Michel Bréal an Hugo Schuchardt (04-01324)

von Michel Bréal

an Hugo Schuchardt

Paris

13. 07. 1889

language Französisch

Schlagwörter: Sprachpolitik Nationalität

Zitiervorschlag: Michel Bréal an Hugo Schuchardt (04-01324). Paris, 13. 07. 1889. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2019). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.7004, abgerufen am 06. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.7004.


|1|

Paris 13 juillet 89

Monsieur et cher Collègue,

Il y a bien longtemps que je me promets de vous écrire, et de vous remercier pour l’instruction et le plaisir que je dois à vos lettres et à vos livres. Les livres, je les ai maintenant tous lus, et il y a déjà quelque temps que j’aurais dû vous les renvoyer. Mais des occupations et des |2| distractions de toute sorte m’ont mis en retard. Veuillez m’excuser et ne pas m’en vouloir. Quant à vos lettres, elles me servent de guide pour continuer à creuser la question des langues et des nationalités.

A vous dire vrai, plus je creuse, et moins je trouve. Man wird nicht klug daraus. C’est une affaire de sentiment, où le raisonnement ne sert pas à grand chose.

|3|

Je suppose que la langue sert de prétexte et de manteau à des revendications d’un autre ordre et plus réelles, car je ne puis m’imaginer que des peuples qui pendant des siècles ont vécu ensemble, se disputent et se divisent pour une question de lexique. Il doit y avoir là dessous des ambitions et des intérêts.

Ce qui fait le mérite de vos écrits en cette matière, c’est que vous parlez un langage conciliant et que vous essayez de faire entendre raison aux gens. |4| Je vais voir s’il y a moyen pour moi d’en faire autant, quoique, ne connaissant pas le terrain ni le dessous des cartes, j’ai peur de déplaire à tout le monde.

Continuez-moi, à l’occasion, vos directions et vos conseils.

Je pourrais bien questionner les 800 Hongrois qui sont arrivés l’autre jour à Paris1 : mais ce n’est pas encore là que je trouverais l’impartialité scientifique.

Recevez, cher Monsieur, tous mes affectueux souvenirs
Michel Bréal


1 Möglicherweise als Besucher der am 6. Mai eröffneten Weltausstellung?

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 01324)