Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (520-06121)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Bagnères-de-Bigorre

16. 09. 1926

language Französisch

Schlagwörter: Société de Linguistique de Paris Collège de France Revue philosophique de la France et de l'étranger Meillet, Antoine Paris Schuchardt, Hugo (1919)

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (520-06121). Bagnères-de-Bigorre, 16. 09. 1926. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.6213, abgerufen am 03. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.6213.


|1|

Le 16 septembre 1926

Mon cher Maître,

Excusez-moi, je vous prie, de ne vous avoir pas accusé réception plus tôt de votre Sprachverwandtschaft II, mais cela n’est pas tout-à-fait ma faute: Quand je suis en villégiature, mes concierges me font suivre les lettres et les cartes postales au fur et à mesure qu’elles arrivent, mais il n’en est pas de même des imprimés, que l’on m’expédie en bloc tous les quinze jours seulement; et voilà pourquoi votre brochure ne m’est parvenue que tout dernièrement. Elle m’a vivement intéressé, et complète vos travaux antérieurs sur le même sujet. M. Meillet en rendra sûrement compte dans les prochain Bulletin de la Société de Linguistique.

Cette lecture a réveillé en moi de vieux souvenirs, car j’ai été l’élève |2| du regretté Durkheim1 à Bordeaux d’abord, à Paris ensuite, et l’auditeur de Tarde au Collège de France. Permettez-moi de vous signaler deux errata dans votre article: ils sont d’ailleurs sans importance: Les règles de la méthode sociologique ont paru en 1894 dans la Revue philosophique et en volume en 1895. Quant aux Lois de l’Imitation, elles sont de 1890 sauf erreur: c’est La logique sociale du même auteur qui est de 1895.

Lhande a-t-il songé à vous envoyer le premier fascicule de son Dictionnaire? Si non, veuillez m’en informer et je me ferai un plaisir et un devoir de vous l’adresser.

J’espère que la rédaction de vos Paralipomena est avancée: l’ombre de Schopenhauer plane sur vous.

|3|

Veuillez, cher et très honoré Maître, agréer les assurances de mes sentiments respectueux et dévoué

G. Lacombe

P.S. - Je suis ici pour une quinzaine de jours: après quoi j’irai à Larceveau (Ostabaret) étudier la frontière entre le cizain et le mixain: Bonaparte n’a guère exploré cette région. – J’en ai fini avec les Aldudes.


1 Émile.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 06121)