Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (503-06113)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Paris

12. 03. 1925

language Französisch

Schlagwörter: Société de Linguistique de Paris Euskaltzaindia - Real Academia de la Lengua Vasca - Académie de la Langue Basque Meillet, Antoine Trombetti, Alfredo Rollo, William Bonaparte, Louis Lucien Azkue y Aberasturi, Resurrección María de Bähr, Gerhard Göttingen San Sebastian Schuchardt, Hugo (1925) Schuchardt, Hugo (1923) Rollo, William (1925)

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (503-06113). Paris, 12. 03. 1925. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.6196, abgerufen am 05. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.6196.


|1|

Paris, le 12 mars 1925

Mon cher Maître,

C’est avec la plus vive satisfaction que j’ai lu votre brochure Das Baskische und die Sprachwissenschaft et je vous suis très reconnaissant de me l’avoir envoyée. La lecture de ce travail sera aussi utile à ceux qui s’occupent de linguistique générale qu’aux bascologues. –Comme vous y citez souvent M.M. Meillet et Vendryes, je ne demanderai pas à en faire un compte-rendu dans le Bulletin de la Société de Linguistique de Paris: il sera plus intéressant que M. Meillet se charge de ce soin.

La divergence entre le maître et le disciple sur la question de la parenté linguistique est assez profonde. Je me souviens que peu avant la parution du livre de M. Vendryes sur le langage, M. Meillet, à qui le manuscrit de |2| l’ouvrage avait été communiqué, me déclara avoir fait l’impossible pour modifier les idées de l’auteur «très voisines de celles de M. Schuchardt» sur ce point particulier, mais sans aucun succès.

J’ai été très heureux d’apprendre un grand nombre de choses intéressantes dans votre travail, qui complète sur plusieurs points importants les Primitiae.

Il me tarde de voir paraître l’ouvrage de Trombetti. (Pourriez-vous, à ce sujet, me communiquer l’adresse de l’auteur? Merci d’avance).

Ce matin m’est parvenue la thèse de M. RolloThe basque dialect of Marquina que je compte étudier de près en en comparant les faits avec ceux qui se trouvent dans les manuscrits de Bonaparte.

A la dernière séance |3| de l’Académie basque nous avons, entre autres choses, causé de l’accent. Le P. Intza, qui a parcouru à diverses reprises toute la Navarre, nous a affirmé que les indigènes de las Cinco Villas (région de Véra), accentuent fortement la pénultième comme les Souletins.

Azkue a terminé depuis déjà quelque temps sa Morphologie. Malheureusement l’impression ne va pas très vite, à cause des tableaux verbaux.

Voici l’adresse de Baehr : Obere Masch, 17, à Göttingen. Malgré ses soucis d’examen, il trouve le moyen d’envoyer des articles en basque au journal Aŕgia, de Saint-Sébastien.

Veuillez, cher et très honoré Maître, me croire votre respectueusement dévoué

G. Lacombe

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 06113)