Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (478-06101)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Paris

04. 01. 1924

language Französisch

Schlagwörter: Société de Linguistique de Paris Revue internationale des études basques Bonaparte, Louis Lucien Meillet, Antoine Urtel, Hermann Graz Schuchardt, Hugo (1922) Schuchardt, Hugo (1923)

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (478-06101). Paris, 04. 01. 1924. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.6171, abgerufen am 05. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.6171.


|1|

Paris, le 4 janvier 1924

Cher et très honoré Maître,

On lit dans votre étude sur le basque de Sare p. 12 note 1:

« … Sehr charakteristisch ist eine Stelle aus einem mir nicht zugänglich [sic] Aufsatz…»  u.s.w. Je croyais que cet opuscule de Bonaparte était épuisé : un hasard me le fait trouver dans le catalogue de Leroux1 et je me fais un plaisir de vous l’adresser ci-inclus.2

Meillet m’a chargé de rédiger pour le Bulletin de la|2| Soc. de Linguistique un compte-rendu de vos Primitiae: je montrerai en outre ce petit livre à mes auditeurs lors de l’ouverture de mon cours libre de basque mercredi prochain.

Charmante lettre d’ Urtel: il a bien voulu y joindre deux photographies de vous qui m’ont rappelé les jours heureux passés à Graz en 1913. Dans sa lettre, M. Urtel annonce qu’il vous écrira.

Bonne année. Votre très respectueusement dévoué

G. Lacombe

P.S. Je recherche Amardel|3|Lesmonnaies des Elisyques et les autres monnayages narbonnais.

Viennent de paraître deux thèses de A. Brun3 soutenues avec éclat:

a) L’introduction de la langue française en Béarn et en Roussillon

b) Recherches historiques sur l’introduction du français dans les provinces du Midi. Ces deux livres ont paru chez Champion et j’en dirai quelques mots dans la Rev. int. des Et. basques.

|4| P.S. J’allais oublier de vous dire que, à mon très grand regret, je n’ai pu, étant déjà parti pour St Sébastien, voir l’autre jour ici Bähr qui se rendait à Göttingue.

Veuillez excuser, mon cher Maître, le décousu de cette lettre: le voyage m’a beaucoup fatigué et je suis revenu grippé.


1 Ernest.

2 Se trata de Remarques sur la classification des langues ouraliques de Bonaparte. Véase carta 6052 del 21.2.1921 de Lacombe.

3 Alfred.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 06101)