Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (393-06053)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Paris

28. 02. 1921

language Französisch

Schlagwörter: Dialekte Euskaltzaindia - Real Academia de la Lengua Vasca - Académie de la Langue Basque Revue internationale des études basques Sociedad de Estudios Vascoslanguage Baskisch Bonaparte, Louis Lucien Bähr, Gerhard Paris Sare

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (393-06053). Paris, 28. 02. 1921. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.6072, abgerufen am 05. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.6072.


|1|

Paris, 137, Bd St Michel, le 28 fév. 1921

Mon cher Maître,

Rentré tout récemment à Paris j’ai fait des recherches pour essayer de trouver du nouveau sur la classification labourdinienne de Bonaparte. Mais je ne trouve malheureusement rien de saillant à vous signaler. Il me semble seulement que le dialecte de la côte a dû être séparé de celui de Sare, quoique qualifié de propre lui aussi parce qu´il a beaucoup de sons mouillés (ñ et l̃) qui ont été empruntés au guipuscoan ou au basque de Véra et que son vocabulaire contient aussi quelques mots guipuscoans, et que celui d’Ainhoa divergeant un peu lui aussi du basque de Sare a dû pour cette raison être classé à part quoique dans la même division générale. Quant au basque d’Arcangues, Bassussary, Arbonne, il est, d’après Bonap., fortement mêlé de bas-navarrais occidental.

|2| Voici, au surplus, quelques notes fragmentaires que j’extrais d’un ms. bonapartien de Bilbao:

SareAinhoa
Tu eshaizhaz
J’étais (masc.)ninduannindukan
Tu étaishintzenhitzen
il était (fém.)zuanzukan
nous étions (masc.)gintuangintukan
vous étiezzinetenzinezten
il peutdaitakedaiteke
il les lui adiozkadiotza
(datif singul)gizonaigizonari
erratenerraiten
allerguan, ganyon, yoan
araignéearmiarmoarmiamalo
fraisemarrubimarrobi
papillonapechyinkoilo
PierrePiarresPierres
salamandreharrubihoitalauoreneko
etc.

Tout entier à votre disposition sur ces questions et sur d’autres, s’il y a lieu.

Demain je vous enverrai |3| deux ou trois petits imprimés.

M. Baehr vient d’envoyer à l’Ac. basq., qui l’imprimera dans son Bulletin, une liste des formes verbales qu’il a recueillies à Legazpi (guip. sept. de Goyerri); en voici quelques-unes :

il l’a (probablt - dau?)
doèils l’ont
die et d̃eils sont
nonje l’avais
zendunvous l’aviez (resp.)
zonil l’avait
gendunnous l’avions
zenduénvous l’aviez
zoénils l’avaient

-

Verbe egon: présent de l’indicatif : nago, zaré, dago, garé, zate, dare.

Il me semble que zare - zade - zaude |4| et que dare - dade - daude

Imparfait :

nēon, nengōn

zenden, zeotzen

zeon

genden, geo(n)tzen

zeren

Il y a à noter aussi entre cent choses nouvelles badaragozt (de eragotzi)

Il me tarde que ces recherches, ainsi que celles du P. Intza en Navarre, soient mises au jour, car elles ajoutent beaucoup à Bonaparte.

La combinaison dont je vous entretenais l’autre jour (Revue basque et Soc. de Est. vascos) semble avoir abouti.

Veuillez, cher et très honoré maître, agréer, avec mes vœux de bonne santé et de bon travail, l’expression de mes sentiments respectueux et dévoués

G. Lacombe

Un journal a fait courir le bruit de la mort de Vinson, mais celui-ci s’est |1|1 hâté de démentir. Ce qui a trompé le journaliste, c’est la nomination de J. Bloch à la chaire de |2|2 langues modernes de l’Inde (ancient hindoustani et |3|3 tamoul) à l’Ecole des Langues orientales


1 Am linken Rand hinaufgeschrieben.

2 Am linken Rand hinaufgeschrieben.

3 Am linken Rand hinaufgeschrieben.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 06053)