Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (334-06037)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Paris

25. 12. 1913

language Französisch

Schlagwörter: language Baskisch Azkue y Aberasturi, Resurrección María de Bonaparte, Louis Lucien Vinson, Julien Baskenland Schuchardt, Hugo (1885)

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (334-06037). Paris, 25. 12. 1913. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.6012, abgerufen am 03. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.6012.


|1|

Paris, le 25 décembre 1913

Je vous suis très reconnaissant, mon cher Maître, de ne pas m’avoir tenu rigueur de mon inconcevable étourderie. Mais je vous dois une réparation. A tous mes moments perdus, je suis absolument décidé à constituer par fiches (que je tiendrai bien entendu à votre entière disposition) un lexique français-basque (Azkue retourné). J’ajouterai à l’encre rouge les mots ou variantes omis par cet auteur et que le hasard me fera rencontrer dans les livres ou au cours de mes excursions en pays basque. – Il va sans dire que je mettrai, s’il y a lieu, les Lautgesetze à la disposition de toute personne que vous voudrez bien m’indiquer: Le petit volume est en lieu sûr, bien relié, dans l’armoire aux raretés. J’en ai constitué un autre avec vos deux réponses aux critiques que sa parution avait suscitées et j’ai fait inscrire au dos par le relieur.

H. Sch. – Polemik über die Lautgesetze.

Puisque vous avez si bien accueilli ma petite remarque concernant la date de votre article, je m’enhardis à vous en soumettre deux autres: a) je me suis permis de corriger sur votre ms. i-kus-i gegeben, en i-kus-i gesehen. Nul doute que vous eussiez constaté sur les épreuves votre lapsus, mais si j’ai osé cette |2| insignifiante rectification, c’est pour alléger votre travail de révision. – b) je me suis aperçu, en feuilletant Azkue, que ezan et ekusi existent: j’avoue que je ne m’en doutais guère. En revanche eduri ne paraît pas exister.

Je connais Léon depuis 1897, époque où je suivais à ses côtés des cours de philosophie à la Faculté de Bordeaux. Je crois que c’est par curiosité naturelle qu’il s’est mis au basque. Il s’intéresse en général à tout ce qui concerne l’homme. C’est je crois, la grammaire de Gèze qu’il a étudiée d’abord. Chose curieuse, ce n’est que plusieurs années après avoir fait sa connaissance que j’ai su qu’il s’intéressait au basque, alors que, à l’époque où je le vis pour la première fois il s’en occupait déjà (moi idem). Il n’est pas aveugle de naissance, ne l’étant devenu que vers 18 mois. Chaque fois que je fais un séjour de quelque durée à Bayonne, je travaille avec lui et nous lisons ensemble divers livres ou articles.

En parcourant le Bulletin des Séances de la Société philologique je viens de trouver un certain nombre de discussions sur le que béarnais, discussions provoquées par les notes envoyées par le Prince L.-L. Bonaparte. Elles n’intéressent pas directement |3| votre article, mais si vous le désirez je vous communiquerais avec le plus grand plaisir le volume. Ne craignez pas surtout de m’ennuyer.

Les Aldudes commencent à marcher. J’ai déjà une cinquantaine de pages de textes suivis et autant de pages constituées par des phrases détachées prises au vol. La rédaction est commencée: j’en serais quitte pour faire plus tard des remaniements. Il faudra (à Pâques probablement) que je consulte à Bilbao les tableaux de Bonap. donnant le verbe de Baïgorry, que je compte publier in-extenso après avoir contrôlé par la bouche du peuple toutes les formes citées.

Ci-joint une lettre que je viens de recevoir – je flaire quelque astucieuse demande!!

On m’a annoncé que M. Vinson devenait de plus en plus aveugle et que maintenant il ne peut plus se guider dans la rue. Je plains très vivement le pauvre homme d’en être arrivé là.

Veuillez, mon cher maître, agréer mes souhaits de nouvel an très sincèrs et très ardents, et me croire votre très respectueux et dévoué

G. Lacombe

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 06037)