Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (195-05958)

von Georges Lacombe

an Hugo Schuchardt

Paris

04. 01. 1912

language Französisch

Schlagwörter: Dodgson, Edward Spencer Protat, L. Vinson, Julien Gerland, Georg Oihenart, Arnaud d´ Leizarraga, Joanes Adéma, Gratien Larrieu, Jean-Félix Bonaparte, Louis Lucien Azkue y Aberasturi, Resurrección María de Schuchardt, Hugo (1911) Schuchardt, Hugo (1911)

Zitiervorschlag: Georges Lacombe an Hugo Schuchardt (195-05958). Paris, 04. 01. 1912. Hrsg. von Katrin Purgay (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5359, abgerufen am 03. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.5359.


|1|

Paris, le 4 janvier 1912

Monsieur et cher Maître,

J’ai reçu vos trois aimables cartes. – En faisant des fouilles ene dodgsonkerietan j’ai trouvé un double des Larraineko albadak*) et je me fais un plaisir de vous l’offrir.

En même temps que votre dernière carte, j’ai reçu de Protat les Dechep., les Zu den Sprich.. et le commencement de Gauntza en pages. Il y a encore des corrections à effectuer, et je demande de nouvelles épreuves. J’ai reçu aussi récemment les placards du travail de Léon. En le lisant, je me suis aperçu que, sur la |2| foi de Vinson, Léon vous donnait comme un disciple de Stempf au sujet du verbe. J’ai fait rectifier cette erreur (car les erreurs se propagent plus vite que la vérité) par mon ami, en lui faisant observer que dans votre étude sur le mémoire de Gerland (1888) vous aviez déjà esquissé la «théorie passive.»

La question de l’impératif des transitifs me tracasse toujours. Utzak paraît bien appartenir à un verbe périphrastique, mais je trouve cependant chez Oihénart, édition Fr.-Michel, page 207)

Dusquisu bere gogara

Pour ce qui est de edak, ce mot donne tort à ma thèse; mais n’a-t-on pas |3| pu dire *dedat? Je trouve chez Liçarragueauk, aun, auzue, zachetzate, edukak, edukazue, egik, egizue, ekarrak, emok, idokak, eramak, errak, jakik, utzak, egotzak etc., et à côté de cela ikuz ezak, idoki ezak, edan ezazue (aujourd’hui on dit edazue en lab. et edazie en bnavar.), eman biezo etc. etc. Les modernes ont de semblables flottements, zum Beispiel Adéma qui a les variantes suivantes:

egik hire ordenua

egin ezak ordenua

L’abbé Pierre Bidart écrit:

jakintzak hire bidia,

mais jakinak (cf. jakik) existe chez le peuple.

|4| J’ai écrit à F. de Saint-Jayme (S t-Palais), Etchepare (Aldudes) et Broussain (Hasparren) pour avoir des renseignements, car plus nous aurons d’exemples précis et plus la question s’éclaircira.

Larrieu est de Mauléon, mais il connaît assez bien le lab. et le b.-nav. Zaudan existe peut-être quelque part, mais je ne me rappelle pas l’avoir entendu. – Voici un spécimen des mots saratars1 recueillis par Bonap. (je ne compte pas les publier pour le moment, mais les tiens à votre entière disposition):

gainiangaldetugaltzonganako
gaishtogaldugameluganat
gakhogaltzganganibet
gaki
galde
galtzamochganaganik
galdeingaltzarbeganainogantz

|5|2 Je ne connais pas le Dr Elissague mais il sera facile de savoir ce qu’il est devenu. Je ne sais rien non plus de P. Mortara.

En feuilletant ce matin les vocabulaires aezc., salaz. et roncal. que j’ai copiés et que Bon. avait recueillis, j’ai été frappé par ceci:

aezc.sal.roncal.
enfanceaurzutuaurzutoaurzutu
jeunessegaztezutugaztezutogaztezutu
vieillessezarzutuzarzutozarzutu

Azkue a aussi gaztezitu. Il y aurait donc un suffixe nominal -zutu, zuto, zitu. Le croyez-vous roman?

|6| Broussain croit aussi à un suffixe -pil ou -bil (eskapil3 etc.) Il m’a envoyé il y a quelque temps toute une liste de mots sur ce sujet, mais dans le fouillis de mes papiers je ne la retrouve plus.

Votre très respectueusement dévoué

G. Lacombe

On m’écrit pour me demander comment je traduirais la phrase: nous avons parlé du basque en basque. Mais j’ai assez de ces questions-là, sur lesquelles il est impossible de voir deux Basques se mettre d’accord.

*) Cet opuscule est recensé par Vinson, Rev. de ling., 39, 208.


1 Wörter, wie man sie in Sara verwendet.

2 Die folgenden Seiten sind unter der Nr. 05955 eingeordnet.

3 Vielleicht bask. eskapil ? = dt. "grober Bauernmantel" s. Etymologisches Wörterbuch der baskischen Sprache S. 353.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 05958)