Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (052-03254)

von Henri Gaidoz

an Hugo Schuchardt

Paris

03. 07. 1884

language Französisch

Schlagwörter: Publikationsanfrage Publikationsvorhaben Wolf, Michaela (1993)

Zitiervorschlag: Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (052-03254). Paris, 03. 07. 1884. Hrsg. von Magdalena Rattey (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5206, abgerufen am 14. 04. 2024. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.5206.


|1|

Paris 3/7/84

Cher Monsieur,

Je suis pressé et fatigué. Donc je serai laconique.

Je viens de voir Leclerc, Librairie Maisonneuve, 25 Quai Voltaire. Il accepte votre volume sur la littérature populaire des Créoles Françaises pourvu que la grammaire tienne le moins de place possible et soit à la fin du volume.

Conditions : il vous paie 10 fr. la feuille de 16 p. et vous donnera 25 ou 30 exempl. du volume.

Il est prêt à imprimer votre volume dès qu’il en recevra le ms. |2|

Légalement, il faut l’autorisation pour reproduire. Ainsi nous l’avons demandée aux auteurs pour nos Contes des Prov. de France. On ne vous le refusera pas, surtout si vous écrivez votre lettre en partie en créole.

Turrault1 était il y a qq années Commissaire de la marine, à Brest. Vous pouvez écrire à cette adresse en ajoutant faire suivre et recommandant la lettre.

Pour H. Quentin2, je ne |3| sais, mais vous pourriez peut-être le savoir par Leclerc.

Veuillez pour ce volume vous mettre discrètement en rapports avec lui : J’ai jetté le pont, vous n’avez qu’à passer.

A vous

HGaidoz

Tenez-moi au courant des confidences de S.3 C’est tout à fait amusant.


1 Leider konnten keine weiteren Daten zu dieser Person ermittelt werden.

2 Vielleicht meinte Gaidoz auch Qu antin, den Verleger. Zu H. Quentin wurde nichts gefunden.

3 Der erste Brief Sébillots an Schuchardt datiert vom 9. August 1883. Der erste zeitliche Abschnitt der Korrespondenz schließt mit dem 16. Juni 1884, der zweite beginnt am 18. März 1887 und endet am 3. Juli desselben Jahres. Nach langer Pause folgt ein einziger Brief vom 23. August 1905 (vgl. Wolf 1993: 352).

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 03254)