Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (050-03252)

von Henri Gaidoz

an Hugo Schuchardt

Paris

20. 06. 1884

language Französisch

Schlagwörter: Éditions A. Maisonneuve - Jean Maisonneuve succ. Publikationsvorhaben Mélusine. Recueil de mythologie, littérature populaire, traditions et usages.

Zitiervorschlag: Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (050-03252). Paris, 20. 06. 1884. Hrsg. von Magdalena Rattey (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5204, abgerufen am 03. 10. 2023. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.5204.


|1|

Paris 20 Juin 84

Cher Monsieur

Il me serait peut-être difficile de vous trouver un éditeur pour le grand public. Ce serait préférable pour voir votre livre1 tiré à plus grand nombre : mais l’éditeur douterait du succès d’un tel livre, venant d’un étranger qui ne pourrait en faire une œuvre élégante pour le goût français.

Comme livre d’erudition vulgarisée et de curiosité folklorique il n’en est plus de même, et je me crois assez d’autorité auprès de Leclerc, (le gérant et le chef de la librairie Maisonneuve) pour leur faire accepter un livre de la valeur duquel je me porterai garant. Ce sera pour sa collection Littérat. pop. de toutes les nations. de toutes les nations. Vous en avez sans doute vu un volume et vous savez |2| ce que cela tient de matière.

Il me paraitrait préférable que votre volume ne contient que du Créole français. (Vous pourriez plus tard faire un autre volume sur les autres Créoles latins).

Je pense que vous ne vous bornez pas à ce qui a été publié en texte créole, et que vous donnez par exemple le conte du volume de Schoelcher que je vous ai envoyé récemment.2

Il faudrait que votre volume donnât tout ce qui a été publié comme litt. pop. des créoles (à l’exception des Contes de Brueyre3 dans le T. I d. Mélusine).

Communiquez-moi le plan, l’act. table des matières avec proportion en pages des différentes parties, et le |3| titre que vous vous proposez de donner à votre livre, et j’irai voir Leclerc.

Je voudrais que cela fût fait d’ici 2 ou 3 semaines. Vous comprenez que Leclerc ne peut pas publier plus de 2 ou 3 ouvrages par an dans cette collection, et qu’il faut prendre date.4

Vous écrivez assez bien le français pour faire ce travail, et je puis, si vous le voulez, revoir les épreuves au point de vu de l’élégance du style.

Je n’ai pas besoin de vous dire que votre projet doit rester secret le plus longtemps possible et ne doit devenir connu que par l’annonce que l’éditeur en fera comme étant en |4|préparation.

Si vous me parlez de S. dans votre prochaine lettre, faites le sur un papier à part, et rédigez votre lettre de façon que je puisse la montrer à Leclerc et même la lui laisser.

A vous

HGaidoz

J’espère bien qu’une fois votre volume rédigé et les premiers du folk lore créole cueillis par vous, vous ne vous refuserez plus à me mettre en relations avec vos correspondants et à fournir du folk lore créole à Mélusine. Vous ne nous avez donné encore ni Arc en Ciel ni Voie Lactée, en créole.


1 Die Bezeichnung „votre livre“ steht für einen potenziellen Band über kreolische Literatur, den Gaidoz wohl gerne bei Leclerc veröffentlicht gesehen hätte, Schuchardt aber nie zusammengestellt und publiziert hat.

2 Vgl. Anm. [1] zum Brief vom 3. Juni 1884 (046-03248).

3 Loys Brueyre (1835-1908), Folklorist und Ökonom. Autor von Contes populaires de la Russie, recueillis par M. Ralston et traduits par Loys Brueyre (Paris: Hachette 1874) und Contes populaires de la Grande-Bretagne (Paris: Hachette 1875).

4 Im Brief vom 23. August 1884 (054-03256) berichtet Gaidoz, er habe Leclerc getroffen, der die Sache nun als beendet betrachtet. Schuchardt hatte diesen bezüglich einer Publikation nicht kontaktiert.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 03252)