Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (046-03248)

von Henri Gaidoz

an Hugo Schuchardt

Paris

03. 06. 1884

language Französisch

Schlagwörter: Bücherverkauf

Zitiervorschlag: Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (046-03248). Paris, 03. 06. 1884. Hrsg. von Magdalena Rattey (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5200, abgerufen am 14. 04. 2024. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.5200.


|1|

3 Juin 84.

Cher Monsieur

J’ai reçu votre dernière carte comme je revenais de la vente où j’avais acheté le Schoelcher (10 fr. + 50 cent. de frais. + 95 cent. de port total 11 fr. 45). 1 Je n’aurais pas cru que le livre se vendrait si cher, mais les libraires poussent quand ils voient qu’un bourgeois s’en mêle.

Rolland avait vu à la Biblioth. le Manuel de l’homme de Couleur2 et m’avait dit qu’il n’y a pas de créole : je ne m’en suis donc pas occupé. |2|

Le Mereau de la #3, devait se vendre vendredi soir. Je n’étais pas libre ce soir là et comptais donner commission au libraire. J’allais donc l’après midi pour examiner le livre à l’exposition. Personne ne venant, le commis avait fermé la salle et était parti. J’ai été alors chez le libraire Leclerc4 que je connais bien. Il m’assura avoir feuilleté la brochure (car ce n’est pas davantage) et qu’il n’y avait ni chanson, ni texte créole. Devant son affirmation, je ne lui ai pas donné d’ordre d’achat. Voilà donc une question réglée.

J’ai rencontré l’autre jour le Dr Janvier. Il m’a dit qu’il venait de traduire en créole haïtien pour |3| Sébillot les contes d’Alibée-Féry.

Il me parait probable que S. se prépare à faire sous le titre de Contes de Français d’Amérique une contrefaçon (sauf le titre) des Contes de France d’Outre Mer dont j’avais eu l’idée et pour lequel je lui avais fourni des matériaux, dont il tirera du reste très bon parti.

C’est tout ce que j’ai à vous raconter de Sébillotiana. Notre correspondance devient rare et bornée à des questions d’affaire.

Le Blason populaire n’est malheureusement pas encore prêt. C’est pour cela que vous ne l’avez pas reçu. |4|

Nous n’avons reçu aucune histoire d’embrouillement depuis, mais cela ne presse nullement et nous aimons mieux attendre que de recevoir de l’allemand, qu’il faille traduire.

Bien à vous

H. Gaidoz


1 Le Schoelcher bezeichnet hier womöglich Des Colonies françaises. Abolition immédiate de l’esclavage (Paris: Pagnerre, 1842) von Victor Schoelcher; ein Exemplar mit diesem Titel ist im Nominalkatalog der UB Graz verzeichnet (I 220.939). Anscheinend besorgte Gaidoz Schuchardt ein Schoelcher-Exemplar (vgl. auch Brief vom 22. Mai 1884 (045-03247)), das jenes des Nominalkataloges sein könnte.

2 Vermutlich ist damit das Manuel de piété, à l’usage des hommes de couleur et des noirs von Henri Grégoire, das 1818 bei Baudoin frères erschien, gemeint.

3 Leider konnte diese Stelle nicht entziffert werden.

4 Charles Leclerc (1843-1889), Verlagsdirektor bei Maisonneuve und Autor.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 03248)