Hugo Schuchardt an Julie Hasdeu (01-1587)

von Hugo Schuchardt

an Julie Hasdeu

Graz

01. 12. 1886

language Französisch

Zitiervorschlag: Hugo Schuchardt an Julie Hasdeu (01-1587). Graz, 01. 12. 1886. Hrsg. von Bruno Mazzoni (2016). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5120, abgerufen am 28. 02. 2024. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.5120.


|1|

Graz, 1. 12. 86.

Madame,

Pour excuser mon long silence, je n’ai que l’embarras du choix. Je pourrais vous dire: que j’ai été tellement confus de vos bontés que les mots m’ont fait défaut pour exprimer ma gratitude — que j’ai eu une telle peur de la critique de M lle Juliette que j’ai préféré de ne pas m’exposer aux dangers de la grammaire et du style français — que le scirocco a soufflé pendant tout ce temps avec une telle véhémence qu’il m’a arraché la plume de la main — que les deux bagatelles que j’ai l’honneur de vous envoyer (les poésies de Petöfi et de petits récits de mon ami Mikszáth) ont tardé à venir de Budapest à cause du choléra etc. etc. Dans tout cela il serait un grain de vérité; mais j’aime mieux me déclarer coupable, archi-coupable, c’est-à-dire non pas d’oubli, tout au contraire de ne pas avoir obéi plus tôt aux remords vifs et cuisants qui m’ont tourmenté jour par jour jusqu’à prendre un caractère pathologique. Oui, mesdames, j’ai maintenant des insomnies, celles d’un criminel. J’implore donc votre pardon et j’espère que vous me l’accorderez dans la formule sacramentale de M. Bickeu et que vous agréerez mes remerciments aussi sincères que retardés.

Je serais bien heureux de savoir si vous vous portez bien, sans la plus petite maladie, y compris l’anglophobie. Et votre servante slovène, combien de malheureux a-t-elle fait déjà?

Quant à moi, on ne raconte pas à quoi on a passé le temps pendant lequel on a manqué a ses devoirs les plus sacrés. Rien de nouveau de M. Franḑelă; il n’est pas encore devenue pâine1.

Je suis, Mesdames, avec un profond respect

votre bien dévoué

Hugo Schuchardt


1 V. LXXIII, n. 1.

Von diesem Korrespondenzstück ist derzeit keine digitale Reproduktion verfügbar.