Willem Jan van Eys an Hugo Schuchardt (38-02868)

von Willem Jan van Eys

an Hugo Schuchardt

San Remo

22. 06. 1902

language Französisch

Schlagwörter: Vinson, Julien Dodgson, Edward Spencer

Zitiervorschlag: Willem Jan van Eys an Hugo Schuchardt (38-02868). San Remo, 22. 06. 1902. Hrsg. von Bernhard Hurch, Andrea Lackner, Maria José Kerejeta, Thomas Schwaiger und Ursula Stangl (2016). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.3915, abgerufen am 24. 02. 2024. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.3915.


|1|

San Remo 22 Juin 1902

Mon cher Monsieur

Je vous remercie beaucoup de votre brochure; je craignais que vous ne fussiez malade ou peut être en voyage puisque je n’entendais rien de vous; il y a déjà quelque temps que je vous envoyé une carte pour vous dire que j’avais finalement deux de ces Antiquités pour filer mais qu’il me semblait que ce n’était pas la peine de les envoyer; mais au fait; votre réponsé a Vinson et Dodgson ne m’étonne |2| pas; peut-être suis-je un peu étonné qu’elle ne soit pas plus vive; ce sont des adversaires détestables; petits, taquins, cherchant en style d’atelier “la petite bête[ˮ]; qu’est ce qu’ils produisent? qu’est ce qu’ils font. Toute la science de Dodgson consiste à prendre un volume basque et la traduction d’un autre bien entendu et puis il tâche d’expliquer; lui surtout et même Vinson ont-ils jamais trouvé par eux-mêmes quelque chose d’inattendu, un trait de lumière? les autres leur ont montré le chemin; sans les autres ils auraient peut-être jamais rien fait. Que D vous attaque, cela ne m’étonne |3| pas (j’ai depuis longtemps cessé toute correspondance avec lui) peu après que votre N.T a paru il m’a écrit que le volume était rempli de fautes et qu’il allait publier le N.T. au frais de je ne sais plus quelle société anglaise!! Comme je vous disais je ne réponds plus; mais il continue; et ce qui est si bête il me demande des explications sur divers points de grammaire!! lui et quel aplomb! Sa lettre au directeur de la Bibliothèque de Vienne est ridicule! quelle impertinence; il n’est pas seulement mal élevé, mais il fou de temps en temps. La prétention de Vinson est aussi ridicule |4| déplacée. Ces observations de bibliographe doivent trouver je pense leur justification dans son travail de bibliographe qui a été loué outre mesure; j’apprécie beaucoup la peine qu’il sest donné mais enfin c’est un travail de patience et conforme à cet esprit de pétiller et de détails, qui n’est certainement pas le cachet des grands esprit ; mais évidemment avant tout le sien. ce travail est “industriousˮ comme disent les Anglais voilà tout. – Vous vous êtes décidé un peu tard à rompre avec D. mais je vous félicite.

J’espère que votre santé est bien et que les nerfs n’ont pas trop souffert de cette polémique énervante.

Votre dévoué
W vEys

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 02868)