Willem Jan van Eys an Hugo Schuchardt (19-02857)

von Willem Jan van Eys

an Hugo Schuchardt

San Remo

24. 05. 1895

language Französisch

Schlagwörter: Dodgson, Edward Spencer Beer, Rudolf

Zitiervorschlag: Willem Jan van Eys an Hugo Schuchardt (19-02857). San Remo, 24. 05. 1895. Hrsg. von Bernhard Hurch, Andrea Lackner, Maria José Kerejeta, Thomas Schwaiger und Ursula Stangl (2016). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.3895, abgerufen am 31. 01. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.3895.


|1|

San Remo 24 Mai 1895

Cher Monsieur

J’aurais dû répondre à votre aimable lettre du 24 (!) Avril plus tôt, mais j’attendais toujours une réponse décisive de l’imprimerie de Darmstadt, qui n’est venue que hier, et qui me dit que le prix d’impression etc serait la bagatelle de 410 M!! Comme il s’agit d’un petit 4° (Querquarto) de 3½ f., ce qui correspondrait à 2 ff. 8°, le prix serait de 200 fr. par feuillet 8° de 16 pages! Cela m’est trop, et je me suis adressé maintenant |2| à un imprimeur de Genève dont je connais les travaux. La grande difficulté est et sera toujours de trouver les voyelles et les n avec la tilde. Quand on s’occupe de livres ce n’est guère amusant de demeurer dans les petits trous comme ici. –

Je vois avec regret dans votre lettre que votre voyage à Gotha a été pénible à cause des nerfs; j’espère qu’ils ne vous jouent plus des tours maintenant, et que la visite à Mme votre Mère et le changement de lieu vous aura fait du bien. Ne vous fatiguez pas trop |3| avec vos études des langues de Caucase; comment sont-elles?

Le basque dort un peu chez moi, mais cependant hier j’ai dû m’y remettre, un prêtre basque (ami de Dodgson), m’ayant écrit en basque une lettre de 3 pages. A propos de ce dernier il m’innonde de nouveau de cartes postales. Il y en a une où il me dit qu’une Portugaise, découvre en vous l’étoffe d’un Goethe; et que votre savetier basque vous croit un prince déguisé! J’espère que vous êtes content de Dodgson. –

J’ai profitté de votre permission |4| et j’ai écrit à votre ami R Beer à la bibliothèque de Vienne. Et que dites du nouveau N° de l’Escuara! El Schwertfeger!!!! Mit seinem Zesiermesser; er sollte es mal derb schleifen lassen. Il y a de nouveau 5 colonnes de ses rêveries. - Hommel, qu’il cite, sera assez étonné de lire son article. Du moment que j’aurai pris une décision, quant à l’impression des Proverbes je vous le ferai savoir.

Agréez mes salutations amicales, ne songez pas trop aux nerfs et croyez moi

Votre dévoué
WvEys

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 02857)