Edward Spencer Dodgson an Hugo Schuchardt (114-02503)

von Edward Spencer Dodgson

an Hugo Schuchardt

Viseu

21. 10. 1893

language Französisch

Schlagwörter: The Nation Charencey, Hyacinthe de Körting, Gustav Coelho, Francisco Adolfo Michaëlis de Vasconcelos, Carolina Dodgson, Edward Spencer (1893–1895)

Zitiervorschlag: Edward Spencer Dodgson an Hugo Schuchardt (114-02503). Viseu, 21. 10. 1893. Hrsg. von Bernhard Hurch (2015). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.3371, abgerufen am 01. 02. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.3371.


|1|

Hôtel Cadete 5, Vizeu, Portugal. 21 Octobre 1893.

Mon cher Monsieur le Docteur Hugo Schuchardt,

vous avez raison d’être sceptique, même quand il s’agit de moi, car bien que je sois dévoué à la vérité, même contre mes amis, je suis tellement distrait par l’immense confusion que produisent le télégraphe et les journaux, et par mes tristesses personnelles, que je commets bien de fautes et en parlant et en écrivant. J’ai reçu ce soir votre lettre du 15 Oct: vous n’y répondez point à toutes mes questions – Mais vous ne me croyez pas quant au mot bai que (je vous l’assure de nouveau) les paysans employent en Portugal, comme en Galicia, pour dire si et oui. J’ai fait tout mon possible et en 87 et en 93 pour trouver dans cette expression une partie du verbe vadere, = ir – mais non; ce n’est pas ainsi – c’est le Basque – et le même mot existe sur la côte de la France entre le Loire et l’Adour, et dans cette partie des Pyrénées où l’on parle le Catalan. Vous ne me dites pas ce que vous pensez au sujet de mamoa en Portugais et Basque, et votre discussion 1|2|d’aro n’est pas judiciaire du tout – J’ai pensé et je pense à l’étymologie d’agrum mais le Basque me paraît plus à propos - Je ne sais pas combien de mes cartes postales vous avez reçues depuis mon départ de Donostia – mais méfiez vous d’Azkue – il est (je le dis tout en l’aimant personnellement) fou en fait de linguistique – il n’y a pas un seul Biscaien qui écrive comme lui. – On a imprimé les premières 40 pages de mon édition de Capanaga, dont je vous ai transmis quelques épreuves – 2 Le tout contiendra 170 pages et coûtera 250 francs dont j’ai payé de ma propre bourse la moitié à l’|3|imprimeur. Mr Le Comte de Charencey a acheté à l’avance dix exemplaires à un franc Chaque – Sans ça personne n’a voulu me venir en aide, et je suis accablé de dettes – J’ai en lecture le Reve de E. Zola, les Mimes d’Herondas par Georges Dalmeyda, 1893, Les Argonautiques par H. De la Ville de Mirmont 1893 – Etc: etc:

Je voudrais bien porter partout avec moi le Dict: de Korting [sic], mais les livres sont de fort mauvais compagnons de voyage, et j’en ai trop avec moi. J’irai voir vos amis Coelho et Vasconcellos, surtout le dernier qui est une espèce de Basque. # Se Pourrait il que le Basque arrain, arrai = poisson en général dérive du latin? - Je reste ici jusqu’à la terminaison de mon Capanaga dont je dois corriger six ou 7 fois les épreuves.3|4|

Pendant deux semaines le temps a été splendide – Tous les gens de la Campagne me saluent respectueusement quand je suis en promenade dans les environs – J’ai visité à pied, aller et retour, les bains sulphureux près de St Pedro do Sul sur la rivière Voga – J’espère d’aller à Coimbra, une des villes les plus agréables dans mes souvenirs. – Vous savez que deritze avec le datif signifie quelque fois faire appel à, appeal to, cry out to, invoke comme pour obtenir l’aide d’un saint – Est-ce que deitze = l’action de traire une vache pourrait dériver du français lait, ou de l’espagnol leche, ou bien du portugais deitar? Je reçois régulièrement l’Euskalerria, L’Euskalduna, El Cantabro (de Tolosa), La Gazetta Romontscha, (de Dissentis [sic]) – Je ne vois autrement que les journaux Portugais – En vous souhaitant la bonne santé et de corps et d’âme, et la connaissance de la langue de la cour céleste de Jésus et de Marie,

Je suis votre bien fidèle Bascophile
E.S.Dodgson.

J’aime beaucoup le Bosque du Pray4

5 Où est Josef Priebsch?

6 Mr R. E. N. Dodge of the University of Harvard published in The Nation, a New York newspaper, a notice o my Basque Verb Found and defined. Otherwise it remains unmentioned.

7 I send you a song by J.I. de Arana, addressed to Mr D’Abbadie last September


1 Notiz am linken Rand: "Bartolome 1816. Mais il y là dedans bien de fautes d’impression, surtout pour la ponctuation."

2 Notiz am linken Rand: "dans cette lettre diraustaçu à [sic] t-il le sens de «figurez vous» - comment faut-il traduire pensariciten – Aizkibel fait de dirauztazu une partie du verbe dire. "

3 Notiz am linken Rand: "Dans mon édition du texte de la première lettre Basque connue (La Union Vascongada, 28 Agosto, 1893) on a omis une ligne entière, à cause des deux egiten."

4 ?

5 Notiz mittig am linken Rand

6 Rund um die vorige Frage geschrieben.

7 Notiz am rechten Rand.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 02503)