Edward Spencer Dodgson an Hugo Schuchardt (111-02502)

von Edward Spencer Dodgson

an Hugo Schuchardt

Viseu

11. 10. 1893

language Französisch

Zitiervorschlag: Edward Spencer Dodgson an Hugo Schuchardt (111-02502). Viseu, 11. 10. 1893. Hrsg. von Bernhard Hurch (2015). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.3352, abgerufen am 29. 01. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.3352.


|1|

Monsieur le Professor H. Schuchardt

veuillez bien expliquer votre “lungo silenzio” en me donnant une preuve et de votre existence et de votre amitié. Après tant de pluie nous venons de jouir de deux jours bien ensoleillés, qui ont révélé une couche de neige sur la crête des plus hautes montagnes visibles dici «a sena d’estrella[»]. Ma résignation de l’esclavage au collège a porté déjà le résultat désiré, et aujourdhui j’ai reçu la visite d’un des plus riches commendatores du Royaume qui m’a amené son fils qui veut apprendre l’anglais, et l’allemand, et se perfectionner en Français à mon aide. Il est possible que j’irai avec eux bientôt à Lisboa. Il y a ici une dame née à Burgos qui connaît quelques mots Basques. Elle accompagne sa nièce, cantatrice célèbre du teatro real de Madrid, et à leur aide j’ai pu faire jouer les morceaux de musique Basque que j’ai apportés avec moi, car il y a un piano dans la chambre d’un professeur de musique qui habite l’hôtel.

E. S. Dodgson.
Hôtel Cadete, Vizeu, Portugal. 11 Oct: 1893

|2|

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 02502)