Hugo Schuchardt an Edward Spencer Dodgson (005-02)

von Hugo Schuchardt

an Edward Spencer Dodgson

Graz

05. 05. 1889

language Französisch

Zitiervorschlag: Hugo Schuchardt an Edward Spencer Dodgson (005-02). Graz, 05. 05. 1889. Hrsg. von Bernhard Hurch (2015). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.2462, abgerufen am 30. 01. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.2462.


Monsieur, je vous remercie de votre aimable lettre, mais je suis toujours très souffrant et je ne pourrais pas entrer, pour le moment, dans les discussions que vous me proposez. Je dirai seulement que, selon moi vous faites une part trop large à l’Ibérien ; nous n’avons pas d’analogie pour admettre que les langues romanes aient pris une particule (eir, er) de l’ibérien et le roumanche ne se trouve dans aucun rapport historique avec cette ancienne langue. Deus re-sapit, Dieu sait aussi n’est pas une conjecture; re- a effectivement ce sens dans les anciens idiomes romans.

Bien à vous
H. Schuchardt

2En même temps que ma lettre je vous avais envoyé mon article dont je n’ai maintenant plus d’exemplaire à ma disposition.


2 Schuchardt setzt hier am rechten Rand fort.

Faksimiles: Die Publikation der vorliegenden Materialien im „Hugo Schuchardt Archiv” erfolgt mit freundlicher Genehmigung der Azkue Biblioteka (Euskaltzaindia). (Sig. 02)