Antoine Thomas an Hugo Schuchardt (07-11664)

von Antoine Thomas

an Hugo Schuchardt

Paris

03. 05. 1905

language Französisch

Zitiervorschlag: Antoine Thomas an Hugo Schuchardt (07-11664). Paris, 03. 05. 1905. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2021). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.10682, abgerufen am 04. 03. 2024. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.10682.


|1|

Paris 3 mai 1905
75 rue Madame, VIe

Monsieur et illustre Maître,

Je ne saurais vous exprimer le sentiment de profonde reconnaissance et de fierté avec lequel j’ai reçu le cadeau vraiment royal dont vous m’avez honoré.1 Soyez remercié du fond du cœur. Je tiens à payer tout de suite une faible partie de ma dette en vous envoyant cet accusé de réception; mais mes yeux seuls ont été jusqu’ici de la fête en présence de cette Bible non pas de Pauvres, mais des Riches. Ma connaissance imparfaite de l’allemand m’impose une dépense de temps relativement considérable avant de pouvoir jouir complètement du fond; aussitôt que je me serai rendu maître de votre pensée, je me permettrai de vous écrire de nouveau.

|2| Le prochain n° de la Romania contiendra une note de moi où je m’efforce de séparer le caieu normand = „moule“ du caillou français = „silex“, contrairement à votre hypothèse;2 mais c’est bien peu de chose. Vous savez que je ne suis capable que de faire de la „menuiserie“; mais croyez bien que, malgré l’entraînement des polémiques momentanées, je suis un de vos admirateurs les plus fervents. L’amitié dont vous voulez bien m’honorer est certainement, depuis que G. Paris nous a quittés, celle donc je suis le plus fier.

Veuillez agréer, avec mes remerciements réitérés, l’expression de mes sentiments respectueux et dévoués
A. Thomas


1 Hugo Schuchardt an Adolf Mussafia. Graz: Leuschner & Lubensky, 1905.

2 Thomas, „Normand „caieu“, moule‘“, Romania 34, 1905, 287-293. Es handelt sich um eine Auseinandersetzung mit Schuchardt, und der Artikel beginnt: „J’ai déjà, à deux reprises, entretenu les lecteurs de la Romania des idées de M. le prof. Schuchardt sur l’étymologie du mot français caillou“. Wenn er bisher phonologisch argumentiert habe, wolle er jetzt den Bogen weiter spannen.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 11664)