Julien Vinson an Hugo Schuchardt (36-12465)

von Julien Vinson

an Hugo Schuchardt

Paris

21. 05. 1898

language Französisch

Schlagwörter: Romanische Forschungen Kritischer Jahresbericht über die Fortschritte der romanischen Philologie Dodgson, Edward Spencer Stempf, Victor Webster, Wentworth Eys, Willem Jan van Frankreich Linschmann, Theodor/Schuchardt, Hugo (1900) Schuchardt, Hugo (1898) Schuchardt, Hugo (1898)

Zitiervorschlag: Julien Vinson an Hugo Schuchardt (36-12465). Paris, 21. 05. 1898. Hrsg. von Bernhard Hurch (2022). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.10114, abgerufen am 21. 09. 2023. Handle: hdl.handle.net/11471/518.10.1.10114.


|1|

Paris, 58, rue de l’Université
21 Mai 1898

Monsieur et très honoré collègue,

J’ai été un peu souffrant ces jours-ci, ce qui m’a empêché de vous répondre plus tôt. J’avais bien reçu votre lettre du 9, une feuille du nouveau Liçarrague (B. […]), et, ce matin m’est arrivée votre remarquable brochure Tchèques et Allemands1 dont je vais préparer un compte-rendu.

Merci de votre aimable appréciation sur ma Bibliographie (supplément)2. Il y a évidemment encore bien des lacunes et bien des imperfections. Mais j’espère pouvoir faire encore quelques corrections, avec les tables qui sont absolument nécessaires.

Quant à Dodgson, je le tiens en respect. Il est probable que j’en vien|2|drai à faire avec lui comme vous, comme Stempf, comme Webster et tant d’autres. Webster pense qu’il finisse ses jours dans quelque asile d’aliénés.

Quant à votre Liçarrague, je continue à l’admirer. J’aurais été bien content de vous aider, en collationnant avec l’original toutes les pages, car six yeux valent toujours mieux que quatre. Mais il n’est plus temps. Ce sera un chef d’œuvre en son genre; les petites fautes typographiques que vous m’indiquez sont – relativement – insignifiantes. = En regardant les deux feuilles que j’ai en mains (a et B), il m’est venu une idée que je vous soumets à tout hasard. J’ai un exemplaire de Liçarrague réduit à 318 fts. dont je donne la description à la p. 525. Il m’est venu l’idée que je pourrais peut être le compléter, au moyen de vos épreuves ou de ce que nous appelons en France les défaits de l’imprimeur. |3| Si cela vous semblait possible, je vous enverrais la liste exacte de tout ce qui me manque. – Cela sans prejudice des deux exemplaires complets dont j’ai besoin et auxquels j’ai souscrit.

Merci de ce que vous me dites sur l’Exemplaire de Leipzig. N’ayant pu le voir moi-même, je m’en suis rapporté à l’appréciation de Van Eys qui n’a vu le livre qu’une fois et en passant. Je rectifierais donc.

Je suis fort occupé en ce moment. M. Vollmöller3, de Dresden, m’a demandé pour son journal une revue des principales publications basques qui ont paru depuis 1890, et il y en a beaucoup. D’autre part, je mets la dernière main à une Grammaire hindoustanie, avec textes et vocabulaires, qui doit être imprimée cet été, pour raison économique, en Allemagne! |4| Je compte bien pouvoir vous en envoyer un exemplaire.

Votre bien dévoué
Julien Vinson


1 Schuchardt (1898b).

2 Schuchardt (1898a).

3 Karl Vollmöller, 1848-1922, Professor für romanische und englische Philologie in Göttingen, lebte danach in Dresden. Vollmöller gründete 1883 die Zeitschrift Romanische Forschungen, die bis heute existiert. Hier scheint es aber um das ebenfalls von Vollmöller herausgegebene Periodikum Kritischer Jahresbericht über die Fortschritte der romanischen Philologie zu gehen.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 12465)