Louis Couturat an Hugo Schuchardt (59-02017)

von Louis Couturat

an Hugo Schuchardt

Paris

01. 11. 1907

language Französisch

Schlagwörter: Internationale Verständigungssprachelanguage Englischlanguage Esperantolanguage Idolanguage Volapük Peano, Giuseppe Ostwald, Wilhelm Baudouin de Courtenay, Jan Jespersen, Otto Leau, Léopold Leipzig

Zitiervorschlag: Louis Couturat an Hugo Schuchardt (59-02017). Paris, 01. 11. 1907. Hrsg. von Frank-Rutger Hausmann (2018). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.7058, abgerufen am 29. 01. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.7058.


|1|


DÉLÉGATION POUR L’ADOPTION D’UNE LANGUE AUXILIAIRE INTERNATIONALE  
SECRÉTAIRE : M. L. LEAU                                                TÉSORIER : M. L.COUTURAT
6, Rue Vavin                                                                          7, Rue Nicole
PARIS (6 e)                                                                            PARIS (5e)
    ----                                                                                       ---
                                                                                                 Paris, le 1. Novembre 1907.

Monsieur et honoré Collègue,

Nous avons l’honneur de vous informer que le Comité de la Délégation, dont vous faites partie, a tenu 18 séances, à Paris, du 15 au 24 Octobre 1907, et a pris les décisions dont nous vous envoyons ci-joint la copie. Toutes ces décisions ont été prises à l’unanimité, sauf une, relative aux digrammes1 (22 octobre). Bien que ces décisions soient définitivement acquises, le Comité a décidé, par déférence pour les membres absents et non représentés, de solliciter leur adhésion et approbation formelle. Nous venons donc en son nom vous inviter à bien vouloir signer une des copies ci-jointes et nous la retourner.

Un Rapport sur les travaux du Comité vous fera bientôt connaître le résumé de ses déliberations; il expliquera et justifiera ses décisions. Nous espérons qu’elles auront votre approbation entière, et que vous voudrez bien en seconder l’exécution par tous les moyens qui sont en votre pouvoir.

Veuillez agréer, Monsieur et honoré Collègue, l’expression de nos sentiments respectueux et dévoués

Un des sécretaires du Comité,
Louis Couturat

|2|


DELEGATION
POUR L’ADOPTION D’UNE LANGUE AUXILIAIRE INTERNATIONALE
            -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:
DECISIONS DU COMITE
extraites des procès verbaux officiels. - -
                                                           _____________  

16 Octobre. – Le Comité a décidé de s’adjoindre M. le prof. Peano, de Turin;2 puis il a élu président d’honneur M. le prof. Förster, de Berlin;3 président M. le prof. Ostwald, de Leipzig; et vice-présidents, MM. les prof. Baudouin de Courtenay, de St. Pétersbourg, et Jespersen, de Copenhague.

22 Octobre. – Le Comité admet dans la langue internationale les deux digrammes „ch“ et „sh“ avec le son qu’ils ont ordinairement en Anglais. (Adopté par 4 voix contre 2).

Le Comité a décidé de s’adjoindre ses secrétaires, MM. Couturat et Leau.

24 Octobre. – Le Comité a déclaré que les discussions théoriques étaient closes, et a nommé la Commission permanente chargée d’étudier et de fixer les détails de la langue qui sera adoptée. Cette Commisson comprend MM. Ostwald, Baudouin de Courtenay, Jespersen, Couturat et Leau.

Le Comité a décidé qu’aucune des langues soumises à son examen ne peut être adoptée en bloc et sans modification. Il a déclaré d’adopter en principe l’Esperanto, en raison de sa perfection relative et des applications nombreuses et variées auxquelles il a déjà donné lieu, sous la réserve de certaines modifications à exécuter par la Commission permanente dans le sens défini par les conclusions du Rapport des secrétaires et par le projet de „Ido“,4 en cherchant à s’entendre avec le Comité linguistique espérantiste. Enfin il a décidé d’adjoindre M. de Beaufront à la Commission permanente, en raison de sa compétence spéciale.

Toutes ces décisions, sauf une, ont été prises à l’unanimité.


Les Secrétaires,
L. COUTURAT      L. LEAU5


1 Doppelzeichen für einen Laut.

2 Vgl. Brief 01995.

3 Wilhelm Foerster (1832-1921), deutscher Astronom, Mitglied in mehreren nationalen und internationalen wissenschaftlichen und humanitären Institutionen und Verbänden.

4 L. Couturat, O. Jespersen, R. Lorenz, W. Ostwald, L. Pfaunder, F. G. Donnan (translator), International Language and Science. Considerations on the introduction of an international language into science, London: Constable Company, 1910 (Schuchardt wird darin auf S. 42 u. 52 als Gewährsmann zitiert). Im „Preface“ heißt es: „The question of a so-called world-language, or better expressed, an international auxiliary language, was during the now past Volapük period, and is still in the present Esperanto movement, so much in the hands of Utopians, fanatics and enthusiasts, that it is difficult to form an unbiassed opinion concerning it, although a good idea lies at its basis. Both the Volapükists and the Esperantists confused the linguistic aspect of the question with so many side issues that, not only was it difficult to see the former in its true light, but also the leaders of the various movements were unable to guide them in the right direction. For this reason discussions concerning an international auxiliary language appeared with good reason to many people to be unpractical, impossible, or indeed even ridiculous. Matters have, however, changed since the Délégation pour l’adoption d’une langue auxiliaire internationale has taken the matter up. This International Delegation, with its headquaters in Paris, and consisting of literary and scientific men of eminent reputation, was entrusted with the task of investigating the general question of an international auxiliary language. The Delegation has, in the course of an activity extending over seven years, succeeded in showing that a sound idea lies at the root of the various movements for a universal language. Freed from all extraneous considerations, this idea involves the purely linguistic question of the introduction of an international auxiliary language. On the other hand, the Delegation has found that neither Volapük nor Esperanto have succeeded in solving the problem. As, however, Esperanto was found to contain a number of good principles, the Commission finally resolved to work out on purely scientific principles an international auxiliary language on the basis of Esperanto. The whole question of the introduction of an international auxiliary language has thus arrived at a stage in which it appears worthy of serious discussion. Under these circumstances, the writers of this brochure considered it their first duty to draw the attention of scientific and literary men tot he matter, and so initiate discussion“ (v-vi).

5 Dieses Protokoll liegt in doppelter Ausführung vor. Dies könnte bedeuten, dass Schuchardt (s. o.) keine seine Zustimmung durch Unterschrift besiegelnde Kopie zurückgeschickt hätte.

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 02017)