Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (017-03224)

von Henri Gaidoz

an Hugo Schuchardt

Paris

05. 05. 1882

language Französisch

Schlagwörter: Revue celtique Revue Exotique Society for the Preservation of the Irish Language Académie internationale des Palmiers Zeitschrift für romanische Philologielanguage Französisch (Sierra Leone)language Baboo-Englisch

Zitiervorschlag: Henri Gaidoz an Hugo Schuchardt (017-03224). Paris, 05. 05. 1882. Hrsg. von Magdalena Rattey (2017). In: Bernhard Hurch (Hrsg.): Hugo Schuchardt Archiv. Online unter https://gams.uni-graz.at/o:hsa.letter.5109, abgerufen am 31. 01. 2023. Handle: hdl.handle.net/ 11471/518.10.1.5109.


|1|

Paris 5 Mai 1882

Cher Monsieur

Je n’ai pas répondu plus tôt à votre lettre du 19 avril1 parce que j’étais malade et assez gravement quand elle est arrivée. Je suis en convalescence, mais j’en aurai pour tout l’été à me soigner sans pouvoir faire grande chose.

Ah ! vraiment vous n’êtes pas content du ton dont j’ai parlé de vous dans le dernier no de la Revue Celtique !2 (et ç’a été reproduit dans une circulaire de votre Society for the preservation of the Ir. Lang.). Si je pouvais emprunter leurs couleurs diaprées aux ailes des papillons, |2| je le ferais pour parler de vous. Mais au lieu de pinceau je n’ai qu’une plume, une mauvaise plume, et de l’encre bourbeuse. Vos reproches m’ont peiné, et pour m’exprimer en « Baboo-Italian » je dirai que « Non è Graz-ioso di Lei ».

Il faut racheter cela par une pénitence. Cette pénitence sera de donner à la Revue Celtique le compte rendu que vous ferez certainement de la thèse de Güterbock3: Die Lateinischen Lehnwörter im Irischen.4 Vous l’auriez donné à la Revue de |3| Gröber5 : donnez le à la Revue Celtique. Il y sera mieux à son plan et vous m’obligerez grandement ; car convalescent comme je serai tout cet été, je suis incapable de rien donner de sérieux à ma revue. Et qui pourrait traiter ce sujet comme vous ? - C’est entendu, je compte sur votre contribution !

Non ! Je ne lis pas le Times ; il me faudrait une seconde vie pour cela ; mais le 12 avril, ayant fait plusieurs visites loin de chez moi, je suis entré dans un café des grands quartiers et le Times m’est tombé sous la main. J’ai |4| aussitôt pensé à vous en lisant cet article de Baboo-English.6

Je ne connais pas la Revue Exotique7 (x ou z ?), où parait-elle ? Je ne connais pas d’avantage L’Académie des Palmiers, nom que au moins rappelle le jardin d’Academies ? Sous quel ciel ? sur quelle rive caressée des brises de l’Océan ? Vous finissez par faire le voyage des Antilles, et, je vous vois d’avance, à l’ombre de ses palmiers, achever vos études créoles sur les seins lascifs des jeunes mulatresses. Vous vous plaignez de vos nerfs ; cela les calmera.

Bien à vous

HGaidoz

Sébillot n’est pas encore de retour.


1 Dieser Brief von Schuchardt fehlt im Korrespondenzbestand.

2 Es ist möglich, dass sich Gaidoz‘ Hinweis auf die Chronique-Stelle in der Revue Celtique bezieht, in der er kurz über die aktuelle Lage des keltischen Sprachunterrichts in Europa berichtet. Er nennt auch Schuchardts „cours occasionnel“ an der Universität Graz und fügt hinzu: „Nous souhaitons grandement que ce brillant et charmant esprit continue ses incursions dans le domaine celtique.“ (vgl. Revue Celtique 5 (1881-1883) in Gallica.

3 Bruno Güterbock (1858-1940) war Sprachwissenschaftlter und Mitglied der Deutschen Orient-Gesellschaft. Ein Brief von Güterbock aus dem Jahr 1882, gerichtet an Schuchardt, befindet sich im Schuchardt-Nachlass der UB Graz ( 04202).

4 Die Rezension wurde in der Revue Celtique 5 (1881-1883) veröffentlicht. Vgl. Schuchardt, Hugo. 1881-1883. Anzeige von:  'Bemerkungen über die lateinischen Lehnwoerter im Irischen. Erster Theil: Zur Lautlehre. Dissertation zur Erlangung des Doktorgrades bei der philosophischen Fakultaet der Universitaet Koenigsberg von Bruno G. Güterbock'. In Revue Celtique 5: 489-495. [Archiv-/Breviernummer: 144].

5 Gustav Gröber (1844-1911) gründete die Zeitschrift für romanische Philologie. Gröber und Schuchardt unterhielten eine Korrespondenz von 1876-1910 ( 04000-04156).

6 Siehe vorhergehenden Brief vom 12. April 1882 (016-03223): Gaidoz berichtet von dem durch Zufall entdeckten Times-Artikel.

7 La Revue exotique : journal littéraire mensuel de l'Asie, de l'Amérique, de l'Afrique, de l'Océanie et des colonies européennes (1880-1893). Der Herausgeber war Edgar La Selve (1849-1892), mit welchem Schuchardt im Jahr 1882 in Briefkontakt stand ( 06264-06266). La Selve war außerdem Generalsekretär der Académie internationale des Palmiers (vgl. De Gubernati, Angelo. 1888-1891. Dictionnaire international des écrivains du jour 2 ).

Faksimiles: Universitätsbibliothek Graz Abteilung für Sondersammlungen, Creative commons CC BY-NC https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ (Sig. 03224)