Sugestão de citação: Anonym (Ed.): "Avertissement", em: Le Spectateur ou le Socrate moderne, Vol.4\000 (1720), etidado em: Ertler, Klaus-Dieter / Fischer-Pernkopf, Michaela (Ed.): Os "Spectators" no contexto internacional. Edição Digital, Graz 2011- . hdl.handle.net/11471/513.20.1298 [consultado em: ].


Nível 1►

AVERTISSEMENT DU TRADUCTEUR.

Nível 2► Metatextualidade► Au lieu de LXX. Discours, qui forment chacun des Volumes précédens, j’en ai mis LXXV. dans celui-ci, pour le rendre de la même grosseur que les autres. D’ailleurs, ces Discours ont paru, en Anglois depuis le 20. de Mars jusqu’au 7. d’Août ancien Stile, 1712.

Il y a quelques legeres inadvertences ou omissions dans l’Anglois, auxquelles on a remedié dans la Traduction. Par exemple, les Mots Latins, qu’on voit à la tête du XXIII. Discours, y sont attribuez à Horace, quoiqu’ils soient de Juvenal. Mais je n’ai pû découvrir le véritable Auteur de ceux qui se trouvent au frontispice du XXVII, quoi qu’ils ne soient pas d’Horace, à qui l’Anglois les attribue. Le Nom d’un Auteur François, appellé Errard, & qu’on voit cité à la page 275 est changé dans l’Anglois en celui de Freart, qui je trouve même ainsi écrit dans l’Index de deux différentes Editions Angloises. Les deux Vers Grecs, qui sont à la tête du LXXII. Discours, se trouvent citez dans l’Anglois sans le Nom de l’Auteur, qui est le Poëte Euinus. On a suplée de même le nom d’Horace aux Vers Latins, qu’on voit à l’entrée du LXXV, où l’Anglois n’en met aucun.

Dans le XXV. Discours, on a transposé les deux derniers Articles de l’Anglois, & mis la derniere Periode du dernier à la fin du pénultieme. Ceux qui entendent l’Original, & qui, voudront se donner la peine de l’examiner, verront bientôt la raison qu’on a euë d’en user de cette maniere. Enfin, le Passage de CICERON, que l’Auteur Anglois cite dans le même endroit, y est mal raporté, & on le trouve ici à la page 149. tel que l’Orateur Romain l’a exprimé. ◀Metatextualidade ◀Nível 2 ◀Nível 1